Golfe du venezuela

mer des caraïbes venezuela

El Golfe du venezuela (ou golfe de Coquivacoa pour les Colombiens) est une étendue d'eau située dans le nord de l'Amérique du Sud, qui dans sa plus grande proportion occupe les eaux territoriales de Venezuela. Une petite partie du golfe est située au large de La Guajira de Colombie, c'est pourquoi il y a eu de nombreux différends entre les deux pays car ils n'ont pas été en mesure de définir la frontière maritime.

Relié au golfe de Maracaibo par un chenal étroit, le golfe du Venezuela est situé sur la plaque sud-américaine, juste à la limite où il entre en collision avec la plaque caribéenne. Sa profondeur varie entre 15 et 60 mètres.

Exploration et géographie du golfe du Venezuela

La première expédition d'exploration dans le golfe du Venezuela date de l'année 1499. Le premier Européen à naviguer dans ces eaux fut l'espagnol. Alonso ojeda, accompagné du cartographe Jean de la chose et par le navigateur italien Americo vespucio. Deux ans plus tard, les rois d'Espagne accordèrent à Ojeda une capitulation pour s'installer sur le continent. C'était la première fois qu'une colonie coloniale était établie sur le continent, car jusque-là cela ne s'était produit que dans les îles des Caraïbes.

Au cours des premières années de présence espagnole dans la région, cette zone était connue sous le nom de Coquivacoa, qui faisait probablement référence à une tribu locale. Déjà au XVIIe siècle, les premiers documents qui parlent du golfe du Venezuela apparaissent avec son nom actuel.

Bien qu'il y ait une certaine controverse à cet égard, le mot "Venezuela" pourrait avoir surgi à la suite de la présence de maisons sur pilotis indigènes sur les côtes. Ces constructions formaient un réseau de canaux le long du littoral qui rappelait aux Européens les canaux de Venise. Ces nouvelles terres seraient ainsi appelées «Venezuela», c'est-à-dire «petite Venise».

carte des côtes du venezuela

Carte du golfe du Venezuela

Les limites du golfe du Venezuela sont marquées par la Péninsule de Guajira (Colombie) à l'ouest et Péninsule de Paraguaná (Venezuela) à l'est. Au nord, le Archipel des moines il est considéré comme la frontière naturelle entre le golfe et les eaux libres de la mer des Caraïbes. Au sud, les côtes des États vénézuéliens de Zulia et Falcón. Entre eux le Canal Maracaibo, qui relie les eaux du golfe à celles du Golfe de Maracaibo, une sorte de mer intérieure vénézuélienne.

D'Est en Ouest, le golfe a une longueur de 270 kilomètres. Les principaux ports de la région sont Maracaibo et Punto Fijo, tous deux en territoire vénézuélien.

Pétrole du golfe du Venezuela

Le golfe du Venezuela a une grande importance stratégique et économique. Sur un plan stratégique, car il s'agit de la liaison entre le golfe de Maracaibo et l'océan Atlantique; économiquement, en raison de la présence sous son fond marin d'importants sacs de pétrole et gaz naturel.

pétrole Venezuela

Raffinerie d'Amuay, la plus grande du Venezuela

Le Venezuela exploite ces ressources naturelles, principalement le pétrole. L'extraction de pétrole brut est la principale activité économique de la région. Nombreux raffineries. Le plus grand d'entre eux est Amuay, qui possède même son propre port et qui se trouve être le plus grand centre de raffinage du pays. La deuxième raffinerie la plus importante est appelée Cardon, situé au sud-ouest de la péninsule de Paraguaná.

La richesse dérivée du pétrole est essentielle pour soutenir l'économie vénézuélienne. Cependant, cette industrie du Golfe a deux conséquences négatives:

  • D'une part, le détérioration environnementale de la région, qui se traduit par la disparition de nombreux récifs coralliens et la menace d'extinction de nombreuses espèces qui les habitent, comme les éponges et les tortues marines.
  • En outre, le conflits territoriaux avec la Colombie voisine en raison de l’accès aux ressources naturelles.

Différends territoriaux avec la Colombie

Bien qu'il soit presque entièrement en territoire vénézuélien, il existe un tension entre la Colombie et le Venezuela en raison de la souveraineté et du contrôle du golfe. Chacun des pays défend ses intérêts avec des arguments poids:

corvette caldas

L'intrusion de la corvette Caldas dans les eaux du golfe a provoqué un grave incident entre la Colombie et le Venezuela en 1987

Selon les Colombiens, l'archipel des moines ne peut pas être pris par les Vénézuéliens comme une référence pour établir la limite des eaux territoriales. De cette façon, la Colombie disposerait d'une bonne partie des eaux du golfe du Venezuela, en particulier dans la moitié nord. Cependant, les Vénézuéliens affirment que non seulement cette référence est valable, mais qu'ils revendiquent également la totalité des eaux intérieures du golfe du Venezuela.

Loin d'être résolu, ce désaccord persiste dans le temps, donnant moments particulièrement tendus entre les deux pays. L'épisode "le plus chaud" de cette confrontation a eu lieu le 9 août 1987. Ce jour-là, la corvette colombienne Caldas est entrée dans le golfe, dépassant la limite marquée comme la frontière par le Venezuela. La crise menaçait de dégénérer en conflit armé avec la mobilisation de troupes par les deux parties. Heureusement, il a pu mettre fin à l'escalade de la guerre avec le retour de la corvette dans les eaux colombiennes.

 


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*