La meilleure attraction touristique du Venezuela: Angel Falls

Angel Falls au Venezuela

S'il y a une chose à ne pas manquer au Venezuela, c'est la cascade d'Angel Falls, mais d'être la plus grande destination touristique, ce n'est pas si facile à voir. La raison en est que cette impressionnante cascade, haute de près d'un kilomètre, est entourée d'une jungle épaisse et les tepuis rendent la navigation aérienne dangereuse. Les tepuis sont ces hautes montagnes, la plupart du temps couvertes de brume qui se terminent à plat comme une table.

Comme il vous l'a dit Angel Falls est la plus haute cascade du monde, c'est connu, elle a une chute d'eau de 979 mètres, elle est 20 fois plus haute que les chutes du Niagara et 15 fois plus haute que les chutes d'Iguazu. 

Pour voyager au cœur du Parc National de Canaine, là où se trouve la cascade, il est recommandé de le faire de juin à décembre, lorsque les rivières sont suffisamment profondes pour supporter les pirogues en bois utilisées par les Indiens Pemón pour vous transporter sur la rivière. Pendant la saison sèche, c'est-à-dire de décembre à mars, comme il y a moins de débit d'eau, ce n'est pas si spectaculaire, même si l'exubérance de la jungle est la même.

Emplacement et comment se rendre à Angel Falls

Angel Falls, comment y arriver

Les chutes Angel sont situées dans l'État de Bolívar, au sud du Venezuela, sur l'une des branches de la rivière Churún, un affluent de la rivière Caroní, au cœur du parc national de Canaima, dans l'une des plus anciennes zones géologiques de la planète , les tepuis sont estimés à 2000 millions d'années. En raison de sa beauté et de son exubérance, il est un patrimoine naturel de l'humanité depuis 1994.

Selon la page Saltodelangel.com, Il n'y a que cinq villes au Venezuela avec des vols réguliers vers Canaima. Un autre moyen de s'y rendre est en bus de Caracas à Ciudad Bolívar, et de là en avion à Canaima.Pensez à un bus de luxe avec absolument tout le confort.

La visite traditionnelle d'Angel Falls dure 3 jours et passe 2 nuits. Il n'est pas nécessaire d'avoir un très bon niveau d'entraînement, ils disent que c'est une marche facile. En général, cette proposition comprend tous les repas, une excursion à Angel Falls, en canoë, une promenade à travers le lagon de Canaima, une marche de deux heures derrière le rideau d'eau des chutes d'El Sapo, un vol aller-retour de Ciudad Bolívar à Canaima. Hébergement la première nuit en chambre privée avec un lit et salle de bain privée. Hébergement la deuxième nuit dans un camp rustique, avec un hamac sur Isla Ratón, un endroit d'où vous pouvez voir Angel Falls.

Les autres noms d'Angel Falls

chute de l'ange canaima

El Auyan-tepuis o Auyantepui est la montagne ou tepui dans lequel naît l'Angel Falls que dans la langue maternelle pemon on dit: kerepakupai Venir àJe saute de l'endroit le plus profond

Auyamteouy signifie montagne de l'enfer, bien qu'elle soit souvent définie comme la montagne du diable, et est considérée comme l'Olympe des dieux Arekuna. Suivant les traditions à son sommet se trouve la maison du Mawariton, les mauvais esprits, et Tramán-Chitá, l'être suprême du mal. Pour cette raison, les Indiens n'ont jamais atteint le sommet des tepuis et n'ont jamais parlé des chutes d'eau aux Européens.

Dans certains documents, les chutes Angel sont également connues à tort sous le nom de Churún-Merú, alors que la chose correcte est ce que je vous ai déjà dit, Kerepakupai Vená, la rivière d'où naît la cascade, une branche de la rivière Churun. Ce nom de Churún Merú fait en fait référence à une autre cascade située sur la même montagne et d'une hauteur d'environ 400 mètres.

"Découverte" et expédition à Angel Falls

Découverte du Salto del Angel

Il est absurde de parler de la découverte de cette cascade, car cette cascade est connue des peuples autochtones depuis des milliers d'années, mais sa découverte officielle est encore un sujet de discussion aujourd'hui, depuis certains historiens l'attribuent à Fernando de Berrio, explorateur et gouverneur espagnol des XVIe et XVIIe siècles. Mais la vérité est que de façon contemporaine sa "découverte" est attribuée à Félix Cardona Puig, qui en 1927, avec Juan María Monde Freixas, ont été les premiers Européens à repérer le saut. Ils sont tous deux nés en Espagne.

Les articles et les cartes de Cardona piquèrent la curiosité de l'aviateur américain Jimmie Angel, qui le contacta pour plusieurs visites au saut en 1937. Le 21 mai 1937, Cardona accompagna Jimmie Angel pour survoler le saut. En septembre de la même année, Jimmie Angel a insisté pour atterrir au sommet d'Auyantepuy, ce qu'il a réalisé en enfonçant son avion dans le sol, auquel Cardona devait effectuer le sauvetage. La nouvelle de l'accident, qui n'a fait aucune victime, a conduit au baptême du grand saut sous le nom d'Angel Falls, et il est connu depuis lors.

La hauteur des chutes a été déterminée par une enquête sur le National Portée Société réalisée par la journaliste Ruth Robertson en 1949.

Curiosités sur Angel Falls

Angel tombe dans UP

Ce paysage a inspiré le film d'animation de Disney Pixar Up, c'est l'endroit où la maison devrait être située, qui dans le film s'appelle Paradise Falls, traduit par Paradise Falls, faisant une allusion claire à Angel Falls.

La lune fictive Pandora du film Avatar de James Cameron a été inspirée par les paysages du parc national de Canaima en général, Bien sûr, le Vénézuélien Luis Pagés était le directeur des effets visuels, qui joue avec un avantage. Aussi le film Disney Dinosaur, a utilisé des images réelles de ce parc et Angel Falls dans plusieurs scènes.

Poursuivant avec le cinéma, dans le film de l'année 1998 Au-delà des rêves avec rouge-gorge Williams Angel Falls est nommé comme un site unique et spectaculaire, presque de la fantaisie, et le même décor a été utilisé dans le film traduit en espagnol comme El Misterio De La Libelula.

Sans aucun doute, c'est l'un des plus beaux cadres de la nature, mais rappelez-vous que ces richesses paysagères existent parce qu'il y a une richesse encore plus grande, la richesse biologique, qui doit être conservée, protégée et préservée. Faire du tourisme, ce n'est pas seulement voyager d'un endroit à un autre, mais respecter et avoir une conscience pour comprendre l'importance de nos actions sur l'environnement.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*