Le lac de Toplitz, cachera-t-il l'or des nazis?

Lac Toplitz

Caché dans une épaisse forêt des Alpes autrichiennes, à un peu moins d'une centaine de kilomètres de la ville de Salzbourg, il y a un beau lac: c'est le Lac Toplitz. Tout est entouré de montagnes et à une profondeur de 20 mètres, ses eaux ne contiennent plus une goutte d'oxygène, de sorte que sa vie marine ne peut vivre qu'à partir de là vers le haut car de là vers le bas l'eau est salée et seulement des bactéries et certaines qui vivent. Un autre ver dur.

Mais le lac Toplitz n'est pas célèbre pour cette particularité mais pour son histoire avec les nazis. Il semble qu'entre 43 et 44 une station d'essai navale allemande a fonctionné sur son rivage dans laquelle elle a été expérimentée avec des explosifs composés de cuivre. Les explosions ont été faites à plusieurs mètres de profondeur et des torpilles ont même été lancées vers les montagnes, du moins c'est ce qu'ils disent. Ils disent aussi que dans les profondeurs de l'or nazi célèbre et perdu est caché. 

Les premières plongées ont eu lieu à la fin des années 50 et des boîtes contenant de la fausse monnaie ont été trouvéesmais il y a quelque temps le gouvernement a autorisé un chasseur de trésors américain à faire de nouvelles plongées, pour voir si ce mystère est enfin résolu. Les bus américains ont passé un long moment à voyager au fond sombre du lac à la recherche d'or nazi. La légende raconte que des camions allemands ont amené des boîtes métalliques ici et les ont jetées dans le lac. Les busos ils ont réussi à submerger jusqu'à 107 mètres.

Et qu'ont-ils découvert? Boue et bois, beaucoup de bois. Il était donc très difficile de distinguer quelque chose et bien plus encore de trouver quelque chose. Cette histoire que je vous raconte a eu lieu il y a onze ans. Et jusqu'à présent, il n'y a rien de nouveau sous le soleil: L'or nazi, s'il existe, n'a pas été trouvé et le lac de Toplitz reste une légende et rien de plus.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*